L’art de se faire des films sans Bradley Cooper ni Ryan Gosling.

Etes vous scénariste?

Ne me répondez pas que non, je sais bien que oui.

Nous autres, les scénaristes amateurs, sommes bien plus nombreux que vous ne le pensez. Car lorsque Woody Allen prend son génie à deux mains pour en sortir un film sur un type qui s’invente une vie à Paris, soyons honnêtes, ça n’arrache pas trois tapis à un Aladin. Qui ne l’a pas déjà fait ? Ok, nous n’avons peut-être pas tous les moyens de passer du scénario à la production sur grand écran, mais si l’on racontait tout ce qu’il se passait dans nos têtes en distribuant du pop corn, pour sûr qu’on pourrait battre les records d’entrées du Joker.

“Les plus grands évènements du monde se passent dans nos têtes”, Oscar Wilde.

Bien entendu, il existe différentes catégories de scénaristes.

  • L’autobiographe narcissique, qui s’évertue à croire que chaque personne qui la regarde ressent une attirance profonde pour son être exceptionnel. Tout mec qui viendrait l’aborder dans un bar aurait évidemment pour unique but de la sauter. C’est pour ça qu’elle les fait sauter les uns après les autres. Dès qu’elle est seule, elle se sent suivie. Mais dès qu’elle ne l’est pas, elle se sent seule. Chaque soir, elle consulte frénétiquement les « vues » de sa story instagram pour bien vérifier que chacun de ses stalkers a bien vu ses aventures du jour.

 

  • L’experte en fiction. A peine a-t-elle rencontré quelqu’un, ne serait-ce que devant le distributeur de la cafétéria autour d’une conversation à 50 centimes, qu’elle pense avoir un ticket gagnant. Et si le type a le malheur de lui faire un quart-de-demi-sourire, alors toutes ses copines sont au courant le soir même. Elle a toujours 10 pistes en cours, et même si tout le monde sait qu’aucune ne mènera probablement à quoi que ce soit, ses copines adorent l’entendre raconter tous les épisodes de chacune des saisons de sa vie.

 

  • La représente des studios Disney. Dotée de la plus vive imagination, la scénariste Disney est capable d’inventer la plus belle des histoires à partir d’une relation de 4 jours. Il sait cuisiner? Alors il sera parfait dans leur appartement aux states qu’il achètera (car il est interne en médecine mais une fois qu’il sera médecin il voudra alors sûrement se faire muter au Seattle Grace). Il aime voyager, c’est fantastique, ils pourront faire le tour du Monde ensemble et ouvrir une auberge de jeunesse en Malaisie (après les Etats-Unis). Et puisque son nom de famille sonne très bien, ils seront heureux avec beaucoup d’enfants.

Dans la plupart des cas, les scénaristes sont inoffensives. Elles finissent en règle générale par se rendre compte de leurs affabulations.

Je dis “dans la plupart des cas”, car je n’ai pas encore parlé de la scénariste-actrice-productrice qui joue et fait jouer la société dans les scénarios inventés de toute pièce qu’elle se crée. Attention, les plus douées d’entre elles sont capables de vous laver le cerveau à l’eau de javel.

Je suis ce type de scénariste. Ainsi, lorsqu’Alfred a eu la délicatesse de déposer un baiser ou deux ou trois sur mes lèvres ALORS MÊME qu’il était avec une autre, il m’a fallu moins de 5 secondes top chrono pour me dire que : 1) Il n’aime pas sa copine. 2) Il m’aime toujours. 3) On va se remettre ensemble. 4) On ne s’est jamais vraiment quitté. 5) On vit une histoire si passionnée et si compliquée… 6) …tout le monde nous regarde sûrement et nous envie la larme à l’oeil. 7) j’ai un plan.

Ce type de scénariste actrice/productrice maîtrise en effet l’art de l’inception : autrement dit, de l’implant d’idées dans la tête de l’autre. Avec assurance, nous prononçons des prophéties qui se révèleront auto-réalisatrices.

« Tu sais très bien que tu ne m’as jamais oubliée » dit-je à Alfred qui, alors, se rend compte qu’effectivement, il n’a jamais oublié la fille qui est devant ses yeux (peut être parce qu’elle est devant ses yeux..)

« Ta nouvelle copine, c’est juste pour essayer de passer à autre chose, mais ce ne sera jamais aussi fort qu’avec moi« , dit-je encore avec la conviction d’un acteur de plus belle la vie.

Et évidemment, quand on a la manière de le dire en plus de la manière de le penser, alors c’est au tour d’Alfred qui, suite à de si intéressantes affirmations, va se taper une semaine de réflexion.

Car au fond, hommes comme femmes passons nos vies à les imaginer. Une pincée d’espoir, un zest d’imagination, et le tour est joué.

Mais à trop rêver la vie qu’on voudrait, on en a oublié de vivre celle qu’on avait. Il est grand temps de sortir de nos illusions et de répondre à Oscar que s’il pensait que les plus grands évènements se passaient dans sa tête, c’était parce qu’il était scénariste, lui aussi.

image

pssssssit : La Love Désintox est désormais sur Instragram ! Abonnez-vous et Ryan Gosling jouera dans votre prochaine histoire d’amour !

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :