Pas besoin d’Alfred pour être avec Alfred.

Selon mes calculs :

– sachant qu’Alfred commence le travail chaque matin à 9h

– qu’il lui faut emprunter la ligne 15 pour environ 30 min de trajet

– qu’il arrive toujours 10 minutes en avance

=> il donc risque de prendre le métro de 8h18, 8h20 ou 8h22. Ce même métro s’arrêtera à la station la plus proche de chez moi à 8h36, 8h38 ou 8h40.  En me mettant dans l’un de ces trois métros j’ai donc 1 (mal)chance sur 3 d’être dans le même qu’Alfred. Et voilà comment j’arrive à m’imaginer chaque matin voyager en compagnie de mon ex, qu’il soit d’accord ou non.

Vous vous reconnaissez dans cette situation et vous demandez comment vous en êtes arrivée là? Vous ne vous reconnaissez pas dans cette situation et vous demandez comment on peut, pauvres filles, en arriver là?

C’est très simple, voici la liste des infractions que commet la femme qui veut inconsciemment faire durer sa relation après la rupture :

  1. Lecture quotidienne de la presse scandaleuse : elle relit toutes les conversations qu’elle a eu avec son Alfred, via sms, mails, facebook, minitel, que sais-je ? 
  2. Pèlerinage sentimental sur les pas de sa romance : elle se rend à nouveau sur les lieux où ils se rendaient ensemble
  3. Constitution d’un book photos où Alfred fait figure d’égérie : car elle croit sincèrement qu’il volerait la vedette à Aaron Johnson*.
  4. Ré écoute des chansons qui ont marqué les moments forts de leur relation (“elle met du vieux pain sur son balcon…”). Et en fermant les yeux, elle arrive même parfois à sentir la présence d’Alfred juste à côté d’elle, oui juste là…
  5. Sabotage de l’horlogerie interne. Elle vit à l’heure Alfredienne, “Tiens, il est 5h, c’est l’heure où Alfred prend sa pause pour aller fumer” et voilà qu’elle finit par prendre des pauses à 5h pour aller fumer “avec lui”.

Le soir lorsqu’elle est seule chez elle, la névrosée amoureuse devient une poète romantique du 21ème siècle et se met à parler aux étoiles. 

Puisses-tu ô toi étoile au regard scintillant,

Garder un oeil ou deux sur mon prince charmant.

Et soudain elle s’imagine qu’Alfred regarde le ciel à cet instant précis, et que peut-être il s’arrête sur la même étoile.

On remercie tous St Exupéry d’avoir annoncé avec un air solennel que “l’amour ce n’est pas se regarder l’un l’autre mais c’est regarder ensemble dans la même direction » : il a transformé la merveilleuse blanche-neige qui vivait en nous en l’un des sept nains, et pas des moindres : j’ai nommé Simplet.

Et là, c’est le drame. Hé ho, il est temps d’agir ! 

Hey hooooooo?

« Hey ho ! hey ho ! On brûle les photos ! la la la la la la la la la, hey ho hey ho hey ho

Hey ho, hey ho! On supprime les textos ! la la la la la la la la la, hey ho hey ho hey ho

Hey ho, hey ho, On arrête les mêmes restau ! la la la la la la la la la, hey ho hey ho hey ho …”

Sur ce, mesdames, mesdemoiselles, la Love Désintox vous implore de bien vouloir CESSER de vivre avec INSOLENCE dans le passé. Elle vous prie d’avoir l’extrême amabilité de consentir à SUPPRIMER toute trace d’Alfred et de croquer la vie à pleine dents (et surtout pas une pomme, on ne sait jamais).

* Si vous non plus ne saviez pas qui était Aaron Johson : vous êtes impardonnables et vous me copierez 50 fois “je saurais qui est Aaron Johson” pour demain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :